Levée de fonds HTAPQ

Une généreuse jeune femme atteinte d’hypertension pulmonaire de Ste-Marthe-sur-le-lac, Andréane Mailloux, a décidé de donner au suivant en organisant différentes levées de fonds. Deux jeunes femmes dynamiques et motivées, Stéphanie Théoret et Judith Moatti, se sont jointes à elle pour organiser un souper bénéfice qui a eu lieu à la Cabane à sucre Farsa de St-Eustache le 5 mai. Plus de 200 personnes y ont participé et ont eu la chance de manger un excellent repas, d’entendre de touchants témoignages, de gagner une multitude de prix. Quelle belle ambiance, quelle belle organisation!

Andréane Mailloux a mentionné l’importance de l’entraide entre personnes atteintes et a remercié la Fondation pour les appareils fournis. Elle a aussi insisté sur l’aide de son entourage. Ayant une grande famille, Andréane peut compter sur 5 sœurs, son conjoint toujours présent pour elle et ses parents, dont sa mère qui combat un cancer actuellement. Elle a rappelé que la pomme n’était pas tombé loin de l’arbre Elle a rappelé aux gens l’importance de se dire : je t’aime. À n’importe quel moment, une personne peut nous quitter. Elle a également fait la promotion du don d’organes, demandant aux gens ayant signé leur carte de lever la main. Pour les autres, des étiquettes étaient prêtes à être collées sur la carte d’assurance maladie et elle a rappelé l’importance de parler à notre entourage de ce choix personnel.

Stéphanie Théoret nous a parlé de l’importance du diagnostic précoce. Elle nous a expliqué qu’elle avait des symptômes depuis un certain temps et du soulagement qu’elle a ressenti quand un médecin a cru ce qu’elle disait et a demandé des tests plus précis qui ont mené au diagnostic d’hypertension pulmonaire. Heureusement, les médicaments lui permettent une bonne qualité de vie.

Judith Moatti nous a expliqué qu’elle mettait toute son énergie à faire de la sensibilisation pour faire connaître la maladie et ses symptômes. Elle a milité auprès du gouvernement provincial, entre autres en faisant signer une pétition, afin qu’un médicament très prometteur qui lui permet d’avoir une meilleure qualité de vie soit remboursé par la RAMQ. C’est fait depuis janvier, les patients du Québec peuvent bénéficier du Uptravi qui est payé par la RAMQ.

Sandy Vachon nous a parlé de l’aspect psychologique qu’un diagnostic d’hypertension amène. Le fait de ne plus travailler, d’avoir moins d’argent, de perdre ses collègues de travail, de perdre tous ses repères et de vivre avec cette maladie incurable a pour effet de diminuer l’estime de soi. L’aide psychologique est souvent nécessaire pour retrouver le goût de vivre.

Cette merveilleuse soirée a permis d’amasser la somme de 6453,80$ et ce n’est pas terminé. Un énorme merci à vous trois!