Avant de comprendre ce qu’est l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP), il serait bon de comprendre le fonctionnement du cœur, des poumons ainsi que de la circulation sanguine à l’intérieur de notre corps. Tout ceci dans un langage facile à comprendre pour chacun de nous.

Le sang

Le sang est un liquide qui sert à diffuser l’oxygène nécessaire aux processus vitaux parmi tous les tissus du corps, et à y enlever les déchets. Le sang circule grâce à une pompe bien connue, un muscle qui se nomme le cœur. Il passe aux poumons pour se faire oxygéner, et ensuite circule à travers tout le corps par les artères. Il diffuse son oxygène en passant par des vaisseaux sanguins microscopiques nommés capillaires. Il retourne ensuite au cœur par les veines.

Haut de page

Veines et artères

Le cœur doit maintenir un débit sanguin continu au sein de l’appareil circulatoire c’est-à-dire avoir un bon volume de sang qui circule dans le corps. L’appareil circulatoire doit assurer à tous les tissus de l’organisme un apport continu d’oxygène et de nutriments, mais également se charger de l’élimination des dioxydes de carbone et de tous les déchets produits par notre corps. Ce système est composé de veines et d’artères, chacune remplissant des rôles différents.

Haut de page

Circulation sanguine

circulation sanguine

Il existe 2 circulations distinctes dans notre corps :

Par définition, une artère est un vaisseau allant du cœur aux tissus (organes) et une veine est un vaisseau allant des tissus (organes) vers le coeur.

Par conséquent, dans la circulation systémique (grande circulation), les artères apportent du sang oxygéné aux organes et les veines ramènent du sang pauvre en oxygène vers le cœur.

Dans la circulation pulmonaire (petite circulation), le sang pauvre en oxygène est amené aux poumons par les artères pulmonaires, il y est oxygéné, puis il retourne au cœur par les veines pulmonaires. Dans la circulation pulmonaire, les artères et les veines ont un rôle inverse à la circulation systémique, c’est-à-dire que les artères transportent du sang pauvre en oxygène aux poumons et les veines pulmonaires du sang oxygéné au cœur.

Haut de page

Le cœur

C’est un muscle dont la taille normale est de la grosseur de notre poing. Il fonctionne comme une pompe, en aspirant le sang oxygéné, et en le renvoyant dans l’organisme.

Il est constitué de 2 oreillettes et 2 ventricules et il est divisé en 2 parties : le cœur droit et le cœur gauche qui sont voisins à l’intérieur du même organe.

coeur coeur

Le cœur gauche envoie le sang oxygéné vers les différents organes de l’organisme par l’intermédiaire des artères et de petites veines. Une fois utilisé par les tissus (organes), le sang pauvre en oxygène repart vers le cœur et les veines. Il aboutit dans le cœur droit, qui l’envoie dans les poumons afin de l’oxygéner. Des poumons, le sang une fois oxygéné, repart vers le cœur gauche afin qu’il soit à nouveau distribué dans tout l’organisme.

Haut de page

Les poumons

Pour amener l’oxygène à tous les organes, plusieurs étapes sont nécessaires :

Le processus de respiration nécessite 2 pompes: Celle qui renouvelle l’air dans les poumons (c’est la cage thoracique, mobilisée par les muscles respiratoires) et celle qui permet de transporter le sang (c’est le cœur).

Revenons aux poumons, ce sont des organes spongieux, volumineux de forme conique. Ils jouent un rôle vital, puisqu’ils sont chargés de l’apport en oxygène de l'organisme. L’oxygène permet au corps de brûler son carburant, c’est-à-dire les nutriments contenus dans l’alimentation.

Le poumon droit a 3 lobes, tandis que le gauche 2 et dispose d’un emplacement pour le cœur. Puisque les poumons ne sont pas des muscles eux-mêmes, ce sont les muscles thoraciques qui sont chargés du travail de la respiration. La majorité de ce travail est assurée par un muscle situé à la base des poumons et appelé diaphragme.

coeur

L’appareil respiratoire a pour rôle de fournir de l’oxygène au sang et d’expulser du corps les déchets gazeux. La respiration est un phénomène automatique, présent même lorsque l’on est inconscient.

Haut de page